Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?
 

A la Une !

 

Journée AFC Ile de france 2017  (Lu 416 fois)

Adam Homme

  • Modosaurus
  • Messages: 6571
  • Taliban de l'aquariophilie
Bonjour,

Ah bah désolé, j'avais pas fait d'annonce pour cette évènement, mais c'est pas grave car je vais vous en faire un beau résumé.


Nous sommes donc parti samedi matin 10h depuis notre Normandie, pour ariiver à 12h à Villebon sur Yvette après un arret à  Mantes la Jolie pour récupérer un autre aquariophile.
Tout frais sortie de la voiture avec tout ce qu'il faut pour amener/récupérer, poissons et autre joyeuseté.





Sur place il y' a déja du beau monde devant la salle Jacques Brel





free image hosting


Derrière le bar toujours le même (Gabriel Hernando):




Lles tables sont installé les gens commencent à arriver, c'est l'heure de l'apèro:




image upload

Le président est enfin là (Philippe Beaucousin), toujours arrivé d'une semaine au Mexique...."il est frais mon poissons!!!!"
 




photo upload

La cantine est bonne, aussi bien en quantité qu'en qualité



Et la tablée impressionnante:




Après le repas on enchaine avec la présentation de Jens Gotwal sur son dernier voyage pour récupérer des poissons en Amazonie pour le magasin Panta Rei.



Le voyage c'est déroulé en deux partie avec une sur le bassin versant du rio Madeira et l'autre sur celui du Rio Tapajos.

On commence avec la partie sur le Rio Madeira:









upload image

Dans un premier temps il nous explique un peu comment se passe le voyage, les formalités pour ramener les poissons, les moyens de transport...
Le tout agrémenté de quelques photo de paysage, de la vie là bas, de l'expédition et des poissons collecté

Astronotus zebra


Les ponts qu'ils faut traversé, quand un devient trop dangereux, ont reconstruit le même juste à coté (toute l'expédition c'est fait en camion).




Discrossus


picture hosting

Crenicichla marmorata



Tatia sp




Biotope typique à Apisto



Superbe variété de Crenicichla regani



Couple de Crenicichla du groupe acutirostris







Geophagus sveni



upload pic
Alors il me semble que Jens a expliqué que dans la littérature il est dit que le sveni vient du bassin du rio Tocantins, hors celui ci vient du bassin du rio Madeira.
D'après lui, des collecteurs aurait relaché des sveni dans le Tocantins, qu'ils auraient alors colonisé et aujourd'hui on en retrouverais jusqu'en Argentine?
Si certaines personne peuvent confirmé que j'ai bien compris car j'ai trouvé cela assez incroyable!!!


Petite pêche entouré de papillons



Le véhicule utilisé lors de l'expédition pour tout transporter:



Une sole d'eau douce de bonne taille



Le plus gros représentant du genre ancistrus jamais péché (quasi 25cm)




On fait une petite pause, certains en ont bien besoin, comme eric41...





upload pictures

A l'entracte, le président en profite pour nous faire un petit rappel sur les objectifs de l'AFC et du groupe America:


upload pictures

Et on reprends avec le rio Tapajos:




Les membres de l'expédition n'étant pas considéré comme des pécheurs professionnel, il ne leur ai pas permis de collecté avec autre chose que des épuisette de moins de 50cm (si j'ai bien compris).



images upload

Un geophagus de type altifrons



Biotodoma sp santarem



Teleocichla proselytus



image uploader

Le fameux "cobra pike", c'est une coloration juvenile, une fois adulte devient c'est un creni légérement rosé, mais surtout gris-marron



Les fameuse caisse avec tout les poissons collecté, à trimballer tout le temps  avec soit, a charger, décharger suivant le mode de transport. parfois jusqu'a 5 h par jour pour faire les changement d'eau de chaque sac



Arrivé à Santarem, d'où seront expédié les caisses, le fleuve devient assez profonds pour les gros bateau:




image upload

Arret chez un collecteur/exportateur, celui ci est spécialisé en raie:



Cela permets d'acheter d'autre poissons que ceux collecté, ça officialise un peu plus l'importation.
Plusieurs collecteur ont été visité durant l'expédition.

Fin



Ensuite nous avons eu le droit à quelques photo de nouveauté importé en 2016 par le magasin Panta Rei:

Crenicichla tendybaguassu



le vrai Heros severum






Astronotus rubroocellatus





image upload


Fin de la conférence, place à la bourse.
le stand de l'association Haplochromis:



L'autre coté de la bourse:




pas énormément d'espèce, mais des poissons de qualité et des espèce assez rare.

Quelques box amené par Jens Gotwald suite aux commande de certains :




Et voila fin de la journée on rentre chez nous, il est 20h quand j'arrive chez moi après cette super journée.



Buul Homme

  • Messages: 234
Une journée bien remplie ! Les poissons collectés sur place sont ramenés en France ? Je n'ai pas bien compris cette part là... En tout cas ce devait être une sacrée expérience ! :up:
"En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche."
Jacques Rouxel

Adam Homme

  • Modosaurus
  • Messages: 6571
  • Taliban de l'aquariophilie

Buul Homme

  • Messages: 234
D'accord merci ! Je trouve dommage de prélever des poissons dans la nature pour ensuite les mettre dans un aquarium, je ne connais pas la démarche qu'il y a derrière après donc j'expose mon avis avec des pincettes... :rire:

Dans tous les cas ça reste sympa de présenter ça ! :-)
"En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche."
Jacques Rouxel

Wein Homme

  • Animateur
  • Messages: 2018
D'accord merci ! Je trouve dommage de prélever des poissons dans la nature pour ensuite les mettre dans un aquarium […] j'expose mon avis avec des pincettes...

Tu fais bien  :diable:

Plus sérieusement, d'où pensais-tu que les poissons venaient à l'origine ?

L'élevage, c'est bien... mais c'est pas top. Les éleveurs professionnels dénaturent volontairement (sélection) ou non (dégénérescence) la majorité des espèces qu'ils "produisent". Pour beaucoup d'entre nous, de tels poissons n'ont pas d'intérêt. En effet, ce qui nous intéresse, c'est l'aspect et les comportements naturels des espèces que l'on maintient. D'où la nécessité d'aller les chercher directement dans leur biotope, ou de parvenir à se procurer des descendants de parents sauvages reproduits dans de très bonne conditions. Finalement, aller collecter des poissons dans leur biotope est le seul moyen d'introduire des nouveautés dans le hobby. Merci donc aux collecteurs :)

Laurent

Laurent C.
KCF 10065

Wein Homme

  • Animateur
  • Messages: 2018
Merci Adam pour ce résumé ;)

Tu y parles d'Astronotus zebra et d'Astronotus rubroocellatus. Tu peux nous en dire plus sur ces deux "Oscars" ? A priori, il s'agit d'espèces non reconnues, non ?
Laurent C.
KCF 10065

Adam Homme

  • Modosaurus
  • Messages: 6571
  • Taliban de l'aquariophilie
Non c'est clair que tu as raison sur le principe, c'est pas trés cool.
Mais bon, tout est très réglementé, on est aux Brésil.

Buul Homme

  • Messages: 234
Tu fais bien  :diable:

 :peur:



Plus sérieusement, je me doutais effectivement que prélever dans la nature était courant. Peut-être suis-je un peu utopiste mais ne prélever que quelques mâles et femelles, les faire se reproduire en captivité puis les relacher et ainsi garder la descendance n'est pas possible ? Après peut-être qu'au fur et à mesure des reproductions le comportement naturel se perd... Dans tous les cas ce doit être bien compliqué à mettre en place :sifflets:
Après si c'est réglementé dans le respect des écailles ça me pause moins de problème !

Merci des explications en tout cas !  :up:
"En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche."
Jacques Rouxel

Adam Homme

  • Modosaurus
  • Messages: 6571
  • Taliban de l'aquariophilie
Merci Adam pour ce résumé ;)

Tu y parles d'Astronotus zebra et d'Astronotus rubroocellatus. Tu peux nous en dire plus sur ces deux "Oscars" ? A priori, il s'agit d'espèces non reconnues, non ?

Houla, non, je ne pourrais rien te dire la dessus, je ne suis qu'un pauvre généraliste du cichlidé.  :boulet:

Wein Homme

  • Animateur
  • Messages: 2018
Peut-être suis-je un peu utopiste mais ne prélever que quelques mâles et femelles, les faire se reproduire en captivité puis les relacher et ainsi garder la descendance n'est pas possible ?

Tu sais, le prélèvement dans la nature n'est pas problématique en soi dans de nombreux cas. L'important est de ne pas exercer une pression telle sur une population d'une espèce donnée que cela mette en péril son renouvellement.
Pterapogon kauderni, une espèce marine extrêmement localisée, a failli disparaître de la nature à cause d'un taux de prélèvement pour l'aquariophilie trop important. Depuis, sa capture a été réglementée et elle est reproduite "industriellement" pour le marché aquariophile.
Mais il existe beaucoup d'espèces capturées massivement pour le hobby dont les populations naturelles ne sont pas pour autant affaiblies. C'est par exemple le cas de Zebrasoma flavescens à Hawaï ou, en eau douce amazonienne, de Paracheirodon axelrodi - le fameux "néon cardinal".

Le prélèvement dans la nature peut même, s'il est bien géré, contribuer à protéger une espèce et son biotope. En effet, les personnes qui arrivent à tirer un revenu intéressant de la capture de poissons vont préserver leur environnement pour pérenniser cette source de revenu. C'est par exemple le cas en Asie du Sud-Est, où des marécages ne sont pas transformés en cultures car les populations locales tirent plus de bénéfice en y prélevant de petits barbus (Boraras, etc.) pour le marché aquariophile qu'en y faisant pousser quelques cultures.

Bref, la question de savoir s'il est mieux d'élever ou de capturer une espèce devrait faire l'objet d'une réflexion au cas par cas, sur la base de données dont nous, aquariophiles, ne disposons malheureusement pas.

Houla, non, je ne pourrais rien te dire la dessus, je ne suis qu'un pauvre généraliste du cichlidé.  :boulet:

Dommage ;)
Laurent C.
KCF 10065

Buul Homme

  • Messages: 234
Effectivement Wein je n'avais pas pensé à ça (la préservation de l'environnement naturel) ! Du coup ça me rassure quand même, je préfère savoir qu'une quantité définie de poissons soit prélevée et se retrouve certes dans de moins bonnes conditions mais que, en contrepartie, une grande majorité d'espèce conserve son biotope :-)
"En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche."
Jacques Rouxel